Pour les couturières qui souhaitent profiter d’un gain de temps significatif, mais surtout passer à un niveau supérieur en couture, l’achat d’une surjeteuse apparait comme une évidence, en complément d’une machine à coudre. Mieux que cette dernière, elle réalise des finitions parfaites, grâce à sa capacité à couper en même temps qu’elle surfile.

La surjeteuse se prête particulièrement aux coutures sur les bords de matières élastiques comme le molleton ou le jersey, et vous permet de réaliser des broderies décoratives, des cols élastiques, des t-shirts avec manches raglan, de la lingerie, etc. Toutefois, cette machine à coudre avec fonctions complémentaires est capable d’assembler tous les types de tissus, grâce aux différents réglages qu’elle autorise.

Avant de vous lancer dans l’achat de votre surjeteuse, il vous faut tenir compte non seulement de vos besoins, mais également des caractéristiques et fonctionnalités qu’offre la machine. Après notre top 8 des meilleurs modèles du moment, nous avons fait toute la lumière sur ce complément de la machine à coudre.

Types, facilité d’enfilage du fil et des boucleurs, confort d’utilisation, budget à prévoir, marques les mieux cotées, etc., notre guide d’achat va vous permettre de faire votre choix de surjeteuse en toute connaissance de cause.

Les meilleures surjeteuses en 2019 :

1. Brother 3034DWT

Une surjeteuse fiable, complète et performante pour obtenir des coutures et finitions dignes d’un pro

Nombre de fils : 2, 3 ou 4 fils
Moteur : NC
Vitesse de couture : 1 300 tours/minute
Entraînement différentiel ajustable : oui
Bras libre : oui
Eclairage : oui
Meilleur prix : 449,00 € sur Amazon
Avis des utilisateurs :

Les plus :
Vient déjà enfilée donc utilisable immédiatement
Bac à déchets grandement utile
Facile à prendre en main, grâce au DVD fourni
Se transporte aisément, car légère et compacte

Les moins :
Légèrement bruyante, mais cela reste raisonnable

La Brother 3034DWT représente certes un investissement important, mais c’est sans nul doute un excellent choix si vous recherchez une surjeteuse pour gagner du temps, avec la garantie d’une finition de grande qualité. Équipée d’un puissant moteur capable d’effectuer jusqu’à 1 300 tours/minute, cette machine dispose de références haut de gamme qui lui valent d’être reconnue comme l’un des modèles les plus performants sur le marché.

Pour surfiler efficacement les bords des tissus, y compris les plus épais, la 3034DWT peut compter sur son performant système d’entrainement différentiel. Selon le rendu voulu et le type de tissu sur lequel vous travaillez, la sélection des griffes se fait avec une grande aisance. Il en est de même pour d’autres paramètres comme la largeur et la longueur du point, mais également la pression du pied de biche (des pieds fronceur et passepoil sont fournis).

La facilité et la rapidité d’enfilage des boucleurs rendent conviviale l’expérience d’utilisation de la Brother 3034DWT. Grâce au guide avec code couleur, ce système d’enfilage simplifié vous permet par exemple de réaliser des ourlets roulottés avec une grande simplicité. D’ailleurs, pour ce type d’ouvrage, vous êtes bien aidé par le système de mise en place rapide du doigt mailleur. Quant au bras libre, sa présence simplifie la couture des tissus tubulaires ou étroits.

Équipée d’une table extension, cette surjeteuse dispose d’un bac à déchets très pratique et d’un compartiment facile d’accès pour le rangement des accessoires. S’agissant d’accessoires, elle vient à l’achat, en plus des pieds presseur (fronceur et passe poil), avec : une housse de protection, une pédale, une pochette d’accessoires, un jeu d’aiguilles, des pinces filet, un tournevis hexagonal et un disque bloque-bobine. Il s’agit pour ainsi dire d’une machine complète, qu’il ne vous sera pas difficile de prendre en main, car en plus d’une notice française, Brother fournit un DVD très instructif.

VOIR L'OFFRE SUR AMAZON


2. Juki MO-654DE

Gagnez en temps et en efficacité avec cette surjeteuse silencieuse et facile à utiliser

Nombre de fils : 4 fils (possibilité de travailler en 2 , 3 ou 4 fils)
Moteur : NC
Vitesse de couture : jusqu’à 1 500 tours
Entraînement différentiel ajustable : oui
Bras libre : NC
Eclairage : oui
Meilleur prix : 429,90 € sur Amazon
Avis des utilisateurs :

Les plus :
Puissant moteur et des références techniques dignes d’un modèle pro
Grande qualité de fabrication
Prise en main sans encombre, grâce à la notice claire
Bonne stabilité

Les moins :
Taille imposante et poids lourd

Notre coup de cœur numéro 2 porte la signature de Juki, un constructeur japonais très bien connu pour ses machines à coudre et ses surjeteuses. S’agissant de la Juki MO-654DE, on a affaire à un modèle à 4 fils, qui vous laisse toutefois la possibilité de travailler en 2 , 3 ou 4 fils, et inspire confiance par sa qualité de fabrication.

Livrée avec une housse de protection et un pied multifonction équipé d’un guide de ruban, cette machine se destine principalement aux couturières averties, même si les débutantes arriveront à la dompter avec un peu de pratique. Il vous suffit à cet effet de faire preuve de patience pour enfiler les fils. Bienheureusement, des repères de couleurs ont été prévus pour vous simplifier la tâche. S’ajoute un « dégager » pour la mise en place sans encombre du boucler inférieur.

S’appuyant techniquement sur un puissant moteur capable de tourner jusqu’à 1 500 tours, la Juki MO-654DE est pourvue d’un entraînement différentiel ajustable aisément en fonction de la nature du tissu et de la vitesse de travail souhaitée. Cette surjeteuse se prête à une variété d’ouvrages et propose pour cela un certain nombre de réglages flexibles. Il vous sera ainsi possible d’ajuster la pression du pied de façon industrielle. La MO-654DE dispose d’un roulotté automatique 3 fils, mais peut aussi le faire à deux fils, si vous utilisez le convertisseur fourni.

En plus de surjeter, cette machine peut coudre les bords du tissu pour un résultat ultra net. Elle dispose pour cela d’un couteau supérieur escamotable et d’un couteau inférieur à réglage automatique, lesquels peuvent être désactivés si besoin pour sécuriser la couture. Parlant de sécurité, la Juki MO-654DE est totalement rassurante, avec notamment sa fonction d’arrêt automatique en cas de capots ouverts. Conçue avec un robuste châssis en métal, elle finit de convaincre par son éclairage LED et sa grande stabilité.

VOIR L'OFFRE SUR AMAZON


3. Juki MO-4S

Confectionnez des vêtements, accessoires et objets décoratifs avec cette machine fiable, solide et simple

Nombre de fils : 3 ou 4 fils
Moteur : NC
Vitesse de couture : 1 300 points/min
Entraînement différentiel : oui
Bras libre : oui
Eclairage : oui
Meilleur prix : 299,95 € sur Amazon
Avis des utilisateurs :

Les plus :
De nombreuses fonctions, dont un contrôle électronique de la couture
Plusieurs accessoires fournis à l’achat
Format compact et léger qui garantit une parfaite stabilité
Performante sur de grandes épaisseurs

Les moins :
Manque les divers pieds presseurs

On reste dans le catalogue de Juki, qui propose avec la MO-4S une surjeteuse semi-professionnelle de 3/4 fils avec bras libre. Montée sur une solide plaque en métal, elle fait preuve d’une grande stabilité et combine des caractéristiques techniques et fonctionnalités qui lui valent d’être l’une des meilleures options dans sa catégorie. Cette surjeteuse de très bon rapport qualité-prix permet aux couturières débutantes comme averties de réaliser des ouvrages sur tous les types de tissu du plus léger au plus lourd, avec la garantie dans tous les cas d’une pénétration maximale de l’aiguille, grâce à un contrôle électronique de la couture.

Très vite prête à l’usage, la Juki MO-4 S démystifie l’étape souvent redoutée de l’enfilage, très bien explicitée dans la notice en français fournie. L’enfilage automatique du boucleur inférieur se met en œuvre lorsque vous levez le levier : le fil s’enfile de lui-même. La même simplicité prévaut pour l’enfilage de l’aiguille, ceci grâce au boucleur supérieur rétractable.

La MO-4S autorise une palette de réglages lui permettant de se prêter à toutes les typologies de coutures, quel que soit le type des tissus ou fils décoratifs. Vous pouvez ainsi régler non seulement la tension des 4 fils, mais aussi l’entraînement différentiel, la largeur du bouclier inférieur (3 à 7 mm) et la longueur du point (1 à 4 mm).

S’agissant de points, plusieurs sont disponibles sur cette machine à surjeter et à coudre : Overlock 3 fils, Ourlet roulotté automatique, Ourlet invisible, Ourlet plat 3 fils, surjet 3 fils, Ourlet roulotté 3 fils ou encore point sécurité super élastique 4 fils. Qu’il s’agisse de coudre des pantalons et de réaliser des ourlets sur des manches, la Juki MO4S offre de très nombreuses possibilités et vous permet de gagner en temps.

L’éclairage de la plaque à aiguille, le bac à déchets ou encore le support de guide-fil télescopique pour un rangement simplifié de la machine rendent son utilisation conviviale. Cette surjeteuse vient par ailleurs avec plusieurs accessoires utiles (pincette, pinceau, tournevis huileur ELx705, disques de déviation du fil, filet, assortiment d’aiguilles, clef coudée à six pans, etc.), mais sans les divers pieds de biche.

VOIR L'OFFRE SUR AMAZON


4. Singer 14SH644

Grande polyvalence et un rapport qualité-prix avantageux pour cette puissante surjeteuse

Nombre de fils : 4 fils
Moteur : 105 Watts
Vitesse de couture : 1 300 points/minute
Entraînement différentiel ajustable : NC
Bras libre : oui
Éclairage : NC
Meilleur prix : 239,99 € sur Amazon
Avis des utilisateurs :

Les plus :
Très bon rapport qualité-prix
Prise en main facile
Vient avec les bobines pré-installées

Les moins :
Le niveau de bruit est perfectible

Référence en matière de machine à coudre, Singer bénéficie aussi d’une bonne réputation s’agissant des surjeteuses. On comprend bien pourquoi cette Singer 14SH644 est régulièrement citée parmi les meilleurs modèles en termes de rapport qualité-prix. Qu’il s’agisse de confectionner de vêtements ou de réaliser des finitions, ses spécifications techniques garantissent des résultats rapides et de très bonne facture.

Le moteur de 105 Watts sous le capot de cette surjeteuse à  4 fils lui permet d’effectuer jusqu’à 1 300 points/minute, et de profiter d’une expérience d’utilisation agréable, une fois les bases acquises. Idéale aussi bien pour les débutants que pour les couturières averties, cette surjeteuse se dompte assez rapidement, grâce aux dispositions prises pour simplifier les réglages.

Pour réussir l’enfilage, vous êtes par exemple bien aidé par la pince prévue à cet effet, mais surtout par un code couleurs intuitif. Les novices peuvent en outre s’appuyer sur la notice, mais également sur les tutos en ligne pour mettre en route la machine sans se tracasser. Comme l’enfilage, le réglage de la tension de fil se fait avec une grande facilité, ce qui est à saluer quand on sait que les réglages d’usine ne sont généralement pas bons.

Si, comme nous avons pu le voir, la Singer 14SH644 devient très vite opérationnelle, elle s’illustre davantage par la qualité de ses finitions et son niveau de bruit tout à fait raisonnable pour un modèle mécanique. Livrée avec quelques accessoires bien utiles, cette surjeteuse dotée d’un bras libre va vous aider à créer des vêtements dignes d’un pro, tout en gagnant un temps précieux, comparativement à une machine à coudre.

L’amovibilité du couteau supérieur permet par ailleurs sa désactivation, ce qui renforce la sécurité. À noter que sur la S14SH644, la semelle du pied presseur est à éjection automatique, ce qui rend la machine d’autant plus facile à manier.

VOIR L'OFFRE SUR AMAZON


5. Brother M343D

Apportez à vos ouvrages une finition professionnelle grâce à des réglages simplifiés

Nombre de fils : 4 fils
Moteur : NC
Vitesse de couture : NC
Entraînement différentiel ajustable : oui
Bras libre : oui
Eclairage : oui
Meilleur prix : 219,00 € sur Amazon
Avis des utilisateurs :

Les plus :
Belle qualité des finitions avec un risque d’effilochage quasi nul
Des réglages flexibles et simplifiés
Très bon rapport qualité-prix
Confortable et pratique à utiliser

Les moins :
L’aiguille gauche a tendance à vite se casser
Un peu trop bruyante et vibrante à pleine puissance

Quoiqu’offrant moins de possibilités, la Brother M343D part sur les mêmes bases que le précédent modèle de la marque présenté dans ce top 8, tant en termes de fiabilité que de confort à l’usage. Pour son prix, cette performante machine s’apprécie pour son caractère multitâche qui vous permet d’obtenir des finitions professionnelles. En une seule opération, elle peut non seulement couper, piquer, mais également surfiler.

Avec la Brother M343D, vous tenez un allié de choix pour des surjets rapides et parfaits, quel que soit le type de tissu (extensible, tricoté ou fin). Elle dispose à cet effet d’un différentiel réglable qui garantit un entraînement efficace des tissus, mais de réglages faciles à réaliser.

On pense notamment à l’enfilage simplifié par un code de couleurs et très bien explicité dans la notice fournie. Des disques de tension débrayables sont en outre prévus pour un meilleur placement du fil, tandis qu’un mécanisme de mise en place rapide du doigt permet de réaliser les ourlets roulottés. Aussi, cette surjeteuse permet-elle d’ajuster la tension et la pression du pied de biche (au passage encliquetable), ainsi que la largeur (4,5 à 7 mm) et la longueur (2 à 4 mm) du point.

D’autres éléments tout aussi intéressants favorisent la polyvalence de la Brother M343D, et rendent son utilisation conviviale. Son plan de travail extra-plat dispose par exemple d’un éclairage LED, tandis que la présence d’un bras libre se révèle utile pour les ouvrages sur les pièces tubulaires (manches, bas de pantalon…). Quant à la poignée de transport intégrée, elle s’ajoute au format compact et léger de la machine pour faciliter son rangement et son déplacement.

VOIR L'OFFRE SUR AMAZON


6. Toyota SLR4D

Le savoir-faire de Toyota pour des créations à la finition professionnelle

Nombre de fils : 4 fils
Moteur : 90 Watts
Vitesse de couture : 1 500 tours/min
Entraînement différentiel ajustable : oui
Bras libre : NC
Éclairage : NC
Meilleur prix : 210,62 € sur Amazon
Avis des utilisateurs :

Les plus :
Prise en main facile pour les novices
Très bon rapport qualité-prix
Fonctionnement très peu bruyant
Vient avec le nécessaire pour une utilisation immédiate
Rangement facilité par son format compact et léger

Les moins :
Housse de protection un peu étroite

Le marché des surjeteuses fait partie des nombreux fronts sur lesquels Toyota est positionné, et pour le moins, le fabricant bénéficie d’une belle cote dans ce secteur où son savoir-faire est reconnu. Preuve en est la Toyota SLR4D régulièrement citée parmi les meilleurs modèles dans le milieu de gamme. En termes de rapport qualité-prix, on a affaire sans doute à une des meilleures options du moment, car au-delà des performances de cette surjeteuse 4 fils, les sept accessoires standard inclus constituent un bel argument de vente.

Techniquement, cette machine capable de réaliser des surjets en 3 ou 4 fils s’appuie sur un puissant moteur de 90 watts qui offre une vitesse de 1500 tours/min. Pour se prêter à divers ouvrages, elle offre une palette de réglages flexibles. Il vous sera par exemple possible d’ajuster la longueur de point entre 1 et 5 m et sa largeur de 4 à 6 mm (le réglage standard étant à 4,5 mm par défaut).

Des boutons verticaux faciles d’accès permettent en outre de régler la tension du fil, tandis que l’enfilage de ce dernier est guidé par des codes de couleurs. Une pince est également prévue pour faciliter l’opération. Du reste, le fait que cette surjeteuse vienne avec les quatre cônes de fils blanc pré-enfilés la rend immédiatement opérationnelle.

Pourvue d’un entrainement différentiel ajustable, la Toyota SLR4D vous permet de jongler aisément entre les différents réglages pour simultanément surjeter et couper divers types de tissus, avec dans tous les cas une finition digne d’un pro. Selon votre discrétion, vous pouvez surjeter ou coudre sans le couteau, tout simplement en le relevant.

Par ailleurs, on retrouve à titre d’accessoires entre autres : trois aiguilles taille 14, deux aiguilles taille 11, quatre filets pour maintenir les fils sur les cônes, un petit tournevis pour le remplacement des couteaux ou encore une burette d’huile de 2 ml. S’ajoute une housse de protection, mais celle-ci est un peu étroite.

VOIR L'OFFRE SUR AMAZON


7. Pfaff Hobbylock 2.0

Une surjeteuse à 15 points pour coudre rapidement à la manière d’un pro

Nombre de fils : 2, 3 ou 4 fils
Moteur : NC
Vitesse de couture : 1300 points par minute
Entraînement différentiel ajustable : oui
Bras libre : oui
Éclairage : NC
Meilleur prix : 299,00 € sur Amazon
Avis des utilisateurs :

Les plus :
15 points et plusieurs fonctions pour une grande polyvalence
Vient pré-enfilée donc immédiatement utilisable
Plusieurs accessoires fournis
Réglages flexibles faciles à assimiler

Les moins :
Certains spécimens viennent avec une notice en italien
Les accessoires annoncés ne sont pas toujours tous présents

La marque Pfaff fait partie des valeurs sures en matière de surjeteuse, et c’est donc tout naturellement qu’elle se trouve représentée dans notre top 8 à travers la Hobbylock 2.0, présentée comme un partenaire de choix pour qui souhaite coudre comme un professionnel. Positionnée dans le milieu de gamme, cette machine, livrée avec une notice en Français et un guide d’utilisation interactif en format DVD, joue la carte de la simplicité d’utilisation, mais offre surtout de nombreuses possibilités. Elle compte pour cela sur un concentré de fonctionnalités pratiques et une large sélection de piqûres.

Vous avez en effet à disposition jusqu’à 15 types de points, avec la possibilité d’en régler la longueur et la largeur. À cela s’ajoutent des éléments tout aussi intéressants comme un entrainement différentiel ajustable, un bras libre — pour la couture des vêtements à manches et des jambes de pantalon —, un rouleau à ourlet intégré, mais également un variateur électronique de la vitesse (le maximum étant à 1300 points par minute). Quelle que soit la matière (coton, laine, soie, éponge, jeans ou en encore plastique), la Pfaff Hobbylock 2.0 garantit un traitement rapide et professionnel.

La prise en main de cette surjeteuse est à la portée des novices, ceci grâce aux dispositions prises pour simplifier les différentes manœuvres. Le système d’enfilage du boucleur inférieur s’avère ainsi pratique et rapide. Vous aurez la même facilité à mettre en place le doigt mailleur pour la confection des ourlets roulottés.

Pour son positionnement tarifaire, on se réjouit que la Pfaff Hobbylock 2.0 s’accompagne de plusieurs accessoires, dont un tournevis, des pincettes, des disques de dévidage du fil, une lame de couteau, un convertisseur 2 fils, une brosse anti-peluches, une housse de protection ou encore un bac à chutes. À noter que le rangement et le transport sont simplifiés par la grande poignée intégrée.

VOIR L'OFFRE SUR AMAZON


8. Brother Overlock 4234D

Optez pour le nec plus ultra des surjeteuses et profitez de finitions irréprochables

Nombre de fils : 2, 3 ou 4 fils
Moteur : NC
Vitesse de couture : 1300 tours/min
Entraînement différentiel ajustable : oui
Bras libre : oui
Eclairage : oui
Meilleur prix : 557,00 € sur Amazon
Avis des utilisateurs :

Les plus :
Machine hautement résistante, fiable et stable
Performant régulateur de pression
Plusieurs ouvrages possibles et parfaite adaptation à tous les tissus
Qualité de finition d’excellente facture
Facilité d’enfilage et réglages simplifiés

Les moins :
Un peu lourde et bruyante

Sur la toute dernière marche de notre top 8, c’est encore une surjeteuse signée Brother qu’on retrouve, mais les spécifications de celle-ci la classent dans la gamme des modèles professionnels. Toutefois, les couturières débutantes très exigeantes sur la qualité de finition peuvent se l’offrir si leur budget le leur permet. Robuste et stable, la Brother Overlock 4234D constitue en effet un investissement important, qui se justifiera par le gain de temps et d’efficacité qu’elle garantit.

Opter pour ce modèle de 2, 3 ou 4 fils vous permet également de réaliser divers ouvrages sur tous les types de tissus, avec la promesse d’une parfaite adaptation à la matière traitée grâce au puissant moteur intégré et au performant régulateur de pression. Cette polyvalence est également rendue possible par les réglages proposés : largeur et longueur du point, entrainement différentiel, etc. Avec la Brother Overlock 4234D, il est question de gain de temps, et la conception de la machine a été étudiée pour qu’elle soit rapidement opérationnelle.

Vous ne devrez donc pas avoir du mal à enfiler le boucleur inférieur, encore moins l’aiguille puisque cette opération se fait de façon automatique. Toujours au chapitre des fonctions qui rendent l’utilisation de cette surjeteuse conviviale, il faut noter que la mise en place rapide du doigt mailleur (pour les ourlets roulottés).

Utilisable avec une table à rallonge proposée optionnellement, cette machine a par ailleurs l’avantage de venir avec un certain nombre d’accessoires : housse de protection, une pochette d’accessoires, des pinces, quatre disques bloque-bobine, quatre filets, une pédale de rhéostat, une brosse de nettoyage, un tournevis hexagonal, un lot d’aiguilles, un bac à déchets, une pièce de changement des fils et un doigt mailleur. Pour rapidement vous approprier ses réglages, vous pouvez suivre les instructions contenues dans la notice et le DVD illustratif inclus.

VOIR L'OFFRE SUR AMAZON


Le guide complet de la surjeteuse

À quoi sert la surjeteuse ?

Complément de la machine à coudre, la surjeteuse permet, en un seul passage, de surfiler et de couper. Pour cela, elle utilise simultanément plusieurs bobines de fils, aiguilles et couteaux. Cette machine excelle dans les coutures en bordure des vêtements et offre des finitions belles et rapides sur des matières fines et extensibles telles que le voile de coton, le molleton, le lycra ou le jersey.

Surjeteuse ou machine à coudre ?

Au vu des grandes similitudes entre ces deux machines, vous pouvez avoir du mal à vous déterminer quant à l’utiliser d’acquérir ou non une surjeteuse. Pour y voir un peu plus clair, une comparaison de leurs caractéristiques et applications autorisées doit se faire. La décision finale devant se baser sur les usages que vous envisagez.

Au chapitre des principales différences, on notera que tandis que la machine à coudre ne possède qu’une seule rangée de griffes d’entrainement du tissu, la surjeteuse en compte deux, qui fonctionnent de façon indépendante. Dès lors, vous avez la possibilité d’étirer le tissu ou de le froncer en ajustant les griffes avant. Toutefois, sur certains modèles, les deux rangées avancent à la même vitesse, et la couture s’apparente au travail sur une machine à coudre.

En outre, pour pouvoir couper le bord du tissu avant le passage du pied de biche, la surjeteuse est équipée de couteau, au contraire de la machine à coudre. Ce dernier peut être désactivé pour permettre de la mise en œuvre de points décoratifs tels que le flatlock.

Aussi, retrouve-t-on des éléments comme le tendeur pour la réalisation de points qui, comme le surjet à deux fil, n’ont besoin que d’un seul boucleur. À la différence de la machine à coudre, elle dispose également de plusieurs (deux, trois ou cinq) positions d’aiguilles. De même, pour une même couture, la surjeteuse autorise l’utilisation de différents fils, et permet un réglage indépendant de la tension de chacun d’eux.

Maintenant que vous avez intégré les différences entre ces deux machines, la décision d’acheter une surjeteuse doit être motivée par plusieurs paramètres. Tout d’abord, cette machine, capable de surfiler et de couper en même temps, vous permet d’aller plus vite, et surtout d’obtenir des finitions parfaites, dignes d’un pro.

Mieux que la machine à coudre, qui ne s’adapte pas à l’élasticité des certains tissus, la surjeteuse est également appropriée pour des ouvrages sur la maille ou des matières très fines et extensibles comme le jersey. Qu’il s’agisse de réaliser des broderies décoratives ou pour confectionner des cols élastiques, des pantalons, de la lingerie ou encore des vestes, cette machine à coudre avec des fonctionnalités complémentaires est tout indiquée.

Les différents types de surjeteuse

Les ouvrages (points) auxquels s’adapte la surjeteuse sont déterminés par le nombre de fils (aiguilles) qu’elle utilise. Il vous faut par conséquent être attentif au type de surjeteuse, sachant que le surfilage ne requiert qu’un seul fil tandis que pour surfiler et coudre en même  temps, la machine doit disposer d’au moins deux aiguilles. Sur le marché, vous aurez le choix entre plusieurs typologies de surjeteuse :

Surjeteuse à 3 ou 4 fils

Positionnés généralement dans l’entrée de gamme, les modèles de ce type sont les plus limités en termes d’options (points) de couture, mais suffisent pour réaliser des ourlets sur les matières minces ou d’épaisseur moyenne. Il convient d’observer à ce sujet qu’une surjeteuse à 4 fils se prête à la couture de plusieurs épaisseurs (tout en ayant un point de propreté), tandis qu’un modèle à 3 fils est indiqué pour les tissus fins.

Surjeteuse à 2 , 3 ou 4 fils

En plus des points de couture réalisables avec la surjeteuse à 3 ou 4 fils, celle-ci vous permettra de faire des surjets décoratifs et des ourlets roulotés. Les modèles de ce type sont positionnés dans le milieu de gamme et offrent généralement plus de réglages automatiques, ce qui rend leur utilisation plus confortable.

Surjeteuse à 2 , 3 , 4 ou 5 fils

On peut la considérer comme haut de gamme en matière de surjeteuse. Elle offre évidemment des possibilités plus larges et garantit des finitions de qualité professionnelle. La surjeteuse à 2 , 3 , 4 ou 5 fils vous permet de réaliser les points de chainette ou de recouvrement, des options retrouvées chez la recouvreuse. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ce type est souvent désigné par surjeteuse recouvreuse.

Toutefois, ces deux machines sont tout à fait distinctes. En effet, alors que la surjeteuse est dotée d’un couteau, la recouvreuse n’en dispose pas et ne peut donc pas couper les bords du tissu. En revanche, elle peut coudre au milieu du tissu, mais ne fait qu’un seul point. Vous pouvez l’utiliser par exemple pour poser des élastiques ou réaliser des ourlets.

La simplicité d’utilisation de la surjeteuse : un point essentiel

Lorsque vous vous lancez dans la recherche d’une surjeteuse, vous devez veiller à ce qu’elle offre autant d’automatisations que possible pour que son utilisation soit confortable. Il sera donc question de vous demander si la mise en route de la machine sera facile. Sur certains modèles, les réglages peuvent en effet se révéler fastidieux et sérieusement vous embêter.

Vous devez notamment prêter une attention particulière sur la facilité d’enfilage du fil, car c’est sans doute l’opération la plus redoutée, surtout lors des premières utilisations de la surjeteuse. Si vous cousez régulièrement ou êtes débutantes, il serait préférable d’opter pour un modèle à enfilage automatique (à air).

D’autres ajustements doivent également être simplifiés : enfilage des aiguilles, réglage de la tension de fil ou de la longueur et de la largeur des points, désactivation du couteau ou son escamotage, etc. Quoi qu’il en soit, la fourniture d’une documentation claire et compréhensible est nécessaire pour une prise en main facile de la machine. Certains fabricants comme Brother incluent même un DVD contenant les instructions en plus d’une notice.

Quel budget pour quelle utilisation ?

Le budget à allouer à l’acquisition d’une surjeteuse doit tenir des usages envisagés, du profil d’utilisateur et de la fréquence d’utilisation. Vous devez pour cela penser à vos besoins, non seulement actuels, mais également à moyen long terme.

Cela dit, pour une débutante et une utilisation occasionnelle, il est préférable de partir sur un modèle simple d’entrée de gamme. Prévoyez pour cela un budget inférieur à 300 €. Si vous envisagez coudre plus régulièrement et avez un niveau intermédiaire en couture, orientez-vous vers le milieu de gamme avec un budget de 500 € ou plus. Les modèles situés dans cette gamme de prix offrent des finitions mieux élaborées se rapprochant d’un résultat professionnel.

Les couturières averties auront davantage intérêt à porter leur choix sur une machine professionnelle pour aller beaucoup plus vite, tout en profitant d’une finition de meilleure facture. Les surjeteuses haut de gamme peuvent coûter 1 000 € et plus.

Quelle marque choisir ?

Le marché des surjeteuses est animé par une dizaine de marques, dont une poignée d’origine asiatique. Une pratique courante sur cette niche est la sous-traitance de la fabrication des machines d’une marque par une autre. Si Brother fait partie des constructeurs qui ne sous-traitent pas, Juki, par exemple, est connu pour fabriquer les surjeteuses des marques Bernina et Babylok, selon les spécifications imposées par ces fabricants.

Aussi, faut-il observer que des références en matière de machine à coudre n’ont pas forcément bonne réputation s’agissant de surjeteuse. C’est le cas notamment du fabricant historique Singer. Du reste, les appareils signés Babylock, Brother, Bernina encore Janone jouissent d’une bonne côte non seulement aux yeux du public, mais également des réparateurs. D’ailleurs, le choix des produits de ces marques est motivé notamment par le fait qu’il est plus facile de trouver leurs accessoires ou pièces de rechange.

A propos de l'auteur

Marie

Leave a Comment